Bigeard Le Film

Contribution publique à un projet de film long métrage sur la vie et l'oeuvre du Général Marcel Bigeard
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Ce forum est fermé, vu le désintérêt incompréhensible pour l'homme dont il était le centre.

Partagez | 
 

 Hollywood à Francazal (suite (bis))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Didier
Admin
avatar

Messages : 594

MessageSujet: Hollywood à Francazal (suite (bis))   Dim 26 Fév - 13:45

Où l'on parle de l'arrivée de Raleigh...

http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/25/1291949-les-studios-raleigh-une-chance-pour-toulouse.html
25/02/2012

"Les studios Raleigh, une chance pour Toulouse"



Martin Malvy, président de Région et Charles
Rivkin, ambassadeur des États-Unis ont rencontré hier les élèves de
l'École de la deuxième chance à Toulouse.
Photo DDM, Nathalie Saint Affre

Charles Rivkin, ambassadeur des États-Unis en France était hier à
Toulouse. Il a soutenu le projet d'implantation des studios Raleigh à
Francazal.

Le projet d'attirer les studios américains Raleigh sur le site de
l'ancienne base aérienne de Francazal à Toulouse a plus que retenu
l'attention de l'ambassadeur des États-Unis en France. En visite hier
dans la ville rose, Charles Rivkin a apporté un soutien de poids au
projet des studios d'Hollywood. « Je connais bien Michael Moore, le PDG
des studios Raleigh. Avant ma nomination je travaillais dans l'industrie
du divertissement puisque j'ai été PDG notamment de « The Jim Henson
Company » et « Wildbrain » et nos locaux étaient au sein même des
studios Raleigh à Los Angeles.

L'ambassadeur a donc discuté avec Michael Moore à plusieurs reprises
du projet de studios à Toulouse. « C'est un projet très intéressant non
seulement pour accroître les échanges culturels entre la France et les
États-Unis mais aussi pour l'économie de Toulouse et de sa région car de
nombreux emplois sont en jeu » a précisé Charles Rivkin.

Le diplomate avoue qu'il cherche à renforcer les liens culturels
entre nos deux pays depuis deux ans et que le projet Raleigh pourrait
bien être une concrétisation de ces efforts. Car pour Charles Rivkin, «
les films sont le meilleur ambassadeur d'une culture à l'étranger. Si un
habitant du Wyoming a l'occasion de regarder un film tourné en France
ce sera une victoire. Le cinéma aide à lutter contre les stéréotypes ».

Discuter avec l'état

Aujourd'hui si le projet est encore en gestation, l'ambassadeur a
évoqué la possibilité de discuter avec l'État qui est le propriétaire du
site de Francazal au sujet d'un possible package incitatif pour
emporter la décision de Raleigh. « Dans toutes les industries,
cinématographiques ou autres, les incitations fiscales permettent de
créer un environnement propice à l'investissement » ajoute-t-il.

De son côté, Bruno Granja, mandataire des studios américains, a déjà
précisé que les studios ne demandaient pas un euro d'argent public pour
cette implantation. En effet, si Michael Moore a sollicité le soutien
des secteurs privé et public, il ne s'agit que des « aides classiques à
la création d'emplois proposées par l'État » a précisé Bruno Granja.

De son côté Martin Malvy, président de Région qui était avec
l'ambassadeur américain hier à Toulouse a déclaré « suivre de près ce
dossier ». L'élu régional a en effet déjà rencontré deux fois le PDG des
studios Raleigh. Pour l'ambassadeur, « accueillir Raleigh serait
formidable pour Toulouse. C'est la plus grande société américaine
indépendante du secteur des divertissements. Je dois quitter mes
fonctions normalement en 2013 mais je suis prêt à revenir pour inaugurer
les studios ! » a-t-il conclu.

Gil Bousquet
Revenir en haut Aller en bas
 
Hollywood à Francazal (suite (bis))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bigeard Le Film :: Discussions après le travail-
Sauter vers: